Le métier d’élève... un entretien avec Jacques CONSTANT

    E-mail
    Lorsque l’enfant quitte sa maman pour l’école et devient un élève, il entreprend un formidable travail psychique. Il quitte l’institution familiale pour un nouvel univers dont il devra comprendre les codes, les valeurs et les styles.
    Description du produit

    Réalisation : Alain BOUVAREL, Richard MARTIN, Pierre H. TREMBLAY    Production :  CNASM Lorquin / CECOM Montréal    Année : 2003     Durée : 37 minutes     Référence : V441

    Lorsque l’enfant quitte sa maman pour l’école et devient un élève, il entreprend un formidable travail psychique. Il quitte l’institution familiale pour un nouvel univers dont il devra comprendre les codes, les valeurs et les styles. Deux institutions qui sont parfois en contradiction. Il apprend aussi à vivre avec les autres autant dans sa classe que dans la cour de récréation. Il aura à développer sa pensée, sa capacité de symbolisation et son langage. La parole lui permettra notamment d’acquérir du pouvoir sur son environnement et de gérer le problème de l’agressivité. L’élève aura enfin, à faire des
    apprentissages qui nécessiteront également, on l’aura deviné, un effort psychique considérable. Jacques Constant, pédopsychiatre et chef de service à Chartres est fondateur de l’Association des
    Psychiatres de secteur Infanto-Juvénile (API). Co-auteur de "la consultation infanto-juvénile" et "le handicap mental chez l’enfant". Il considère que sa pratique lui confère un authentique statut d’ethnologue de l’enfance. Il s’intéresse particulièrement aux rôles sociaux des enfants, notamment à celui qui consiste à être un élève.
    Pour lui, une bonne partie des enfants vus en psychiatrie ont simplement de la difficulté à accomplir le travail psychique nécessaire pour remplir leur rôle d’enfant.

     

    © CNASM Centre National Audiovisuel en Santé Mentale